Simple Plan Fans !

C'est un forum pour les fans de Simple Plan. Vous êtes tous les bienvenus!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Articles du Show de Trois-Rivière

Aller en bas 
AuteurMessage
Véro
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4872
Age : 28
Localisation : Je suis partout et null part à la fois
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Articles du Show de Trois-Rivière   Dim 9 Juil - 14:01

Le Nouvelliste | Édition week-end 1-2 Juillet 2006
François Houde (francois.houde@lenouvelliste.qc.ca)

Une soirée pour l'histoire

Simple Plan a viré Trois-Rivière à l'envers


Trois-Rivière - On savait tous que la direction de l'International de l'art vocal avait réussi un coup fumant quand elle a annoncé s'être assurée la présence de Simple Plan dans le cadre de son événement 2006. Mais on n'avait pas idée du coup de maître. C'est seulement hier, vers 22h, que la réalité a frappé et qu'on a pu juger de la valeur réelle de l'événement. Dès le moment où les cinq garçons dans le vent ont sauté sur la grande scène, il aurait fallu être de pierre pour ne pas avoir des frissons sur tout le corps. Et encore, pas sûr que les maisons de la rue des Ursulines n'ont pas frémi un p'tit peu.
Simple Plan s'est fait attendre un peu puisqu'ils étaient prévus pour 21h30. À l'heure dite, la foule était déjà si compacte dans les premiers 50 mètres devant la scène qu'on aurait pu facilement marcher dessus. Le moindre indice laissant espérer l'arrivée des Fab Five étaient accueuilli par des cris aussi spontanés que nourris. Quand le présentateur Sébastien Benoît est apparu, il a été copieusement hué. Mais moins que le maire Lévesque qui l'a suivi. Les protocoleux qui ont tenté de téter un tant soit peu capital politique de l'événement ont été joyeusement envoyé sur les roses. Tant mieux. Peut-on laisser le monde s'amuser en paix ?
Simple Plan est apparu dans un délire magnifique dont Pierre, Chuck, Jeff, Sébastien et David se dont manifestement délectés. Il s'est avéré que commencer le spectacle avec Shut Up! était la meilleure façon de décupler les hurlements de la foule. Avec leur pop punk irrésistiblement entraînant et sans prétention, Simple Plan a envoûté le public sur lequel il y avait une totale emprise. Quand Pierre a demandé aux gens de balancer leurs bras au-dessus de leur tête, ça s'est fait immédiatement dans une unanimité touchante. Pour éculé qu'il est, l'effet n'en était pas moins fabuleux.
Les gars avaient averti les journalistes en point de presse dans l'après-midi qu'ils aimaient parler pendant leur spectacle. Ils l'ont fait toute la soirée, incitant le public à s'époumoner, vantant Trois-Rivière et surtout le public trifluvien qui le méritait bien. Ils ont beau être jeunes, les gars de Simple Plan savent se faire aimer. Vrai qu'ils sont éminemment sympatiques, sans prétention et qu'ils déploient sur scène une énergie extrêmement réjouissante. Il est évident qu'ils ont énormément de bonheur à se retrouver sur scène et leur récent statut de vedettes internationales ne semble en rien avoir altéré le plaisir.
Il émanait une telle énergie du site principal de l'International que ça a provoqué une perturbation atmosphérique qui a détourné les nuages pour la durée du spectacle. Les seules petites gouttes de pluie sont tombées précisément à la fin de la dernière chanson, la douloureuse ballade Untitled, un moment magique venu couronner un spectacle tout à fait extraordinaire.
Il aura fallu trois rappels pour en arriver à convaincre le public de finalement rentrer chez eux. Simple Plan en a profité pour passer deus messages à leur fans : I'd do Anything d'une part, mais surtout Perfect, un constat partagé par 15 000 privilégiés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Véro
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4872
Age : 28
Localisation : Je suis partout et null part à la fois
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: Articles du Show de Trois-Rivière   Dim 9 Juil - 14:04

Personnellement, je trouve que l'article est bien fait et exprime bien ce qui s'est passé à cette soirée. Il est évident que le journaliste n'est peut-être pas habitué avec Simple Plan, puisque tout le monde sait qu'ils nous mettent dans l'ambiance en partant Shut Up, mais l'article est très bien écrit tout de même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Véro
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4872
Age : 28
Localisation : Je suis partout et null part à la fois
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: Articles du Show de Trois-Rivière   Lun 10 Juil - 19:12

Voir écrit par Jean-François Caron

L'International de l'Art Vocal de Trois-Rivières

Train D'enfer


Le passage de SIMPLE PLAN à Trois-Rivières n'est plus un secret pour personne. Entretien avec Chuck Comeau.

La popularité attire son lot de jugements. Simple Plan n'a pas toujours l'assentiment de la critique, et le groupe en a conscience. C'est peut-être ce qui exlique que Chuck Comeau soit tellement sur la défensive lors de son entrevue avec Voir. On peut aussi imaginer que lorsque des millions d'albums répercutent leurs rythmes populaires à travers le monde, le plus difficile n'est plus de convaincre, mais de protéger l'image du groupe auprès des amateurs. Chuck en a profité pour étouffer les critiques qui leur sont adressés, tout en martelant, comme c'est le cas dans toutes les entrevues accordés par le groupe, que ce qui les importe, c'est leurs fans...
De la rumeur médiatique qui enveloppe le succès du groupe comme une smoke machine, fusent régulièrement des reproches quant à la superficialité des textes qui sont parfois taxés de "juvéniles". Chuck défend vigoureusement leur travail : "On a fait beaucoup de politique avec Reset [groupe duquel Chuck a d'abord fait partie] mais c'est très impersonnel. Tu sens pas que tu exprimes tes émotions. On voulait se rapprocher des "feelings". Il soutient même que quelques unes de leurs chansons traient d'enjeux sociaux, mais il affirme qu'il faut d'abord rejoindre les gens dans leur quotidien, partager ce qui les déchire ou les passionne... "On écrit à partir de nous, de nos vies, de ce qu'on connaît, de nos expériences. Les milliers de lettres de fans qu'ont reçoit qui nous disent que cette musique-là les a aidés, que ça leur a permis de savoir qu'ils ne sont pas les seuls à vivre ces problèmes-là, ça nous prouve qu'on les rejoint.
Et contre les voix qui se font entendre pour critiquer le manque d'innovation de leur musique, Chuck fourbit les armes reluisantes que lui fournit la myriade de leurs admirateurs : " Pourquoi réinventer une formule gagnante ? Les gens aiment ça !" Et s'il en est encore pour s'interroger quant à l'étiquette punk accolée aux albums de Simple Plan, Still not gettin any... permet à Chuck de répondre : "On ne veut pas suivre des règles, s'enfermer. On est ouverts, on voulait sortir des étiquettes. L'important c'est de faire les meilleures tounes possibles." Par contre, ils semblent réticents à passer à l'acte pour ce qui est de chanter en français, même si leur souche francophone est un atout intéressant aux États-Unis. " On a grandi en écoutant de la musique en anglais, raconte Chuck. Si on chantait en français, ça sonnerait un peu artificiel. Mais partout on dit d'où on vient, et entre nous on parle français."

Un Band Live


Qu'on aime ou non, il faut admettre qu'ils sont un band totalement live. L'énergie brute qu'ils concentrent sur les planches alimente sans relâche les foules avides et fiévreuses qui s'attroupent sur leur passage. Malgré tout ce qu'exige la vie pendant une tournée où les spectacles volent comme les feuilles d'une éphéméride, ils savent répondre à la demande; c'est un band qui aime jouer live. Aucun passage à vide n'est possible. "On se donne à fond, on s'amuse. L'important, c'est que tout le monde ressorte de là avec le sourire, affirme le batteur. Et ça marche!" Ce qui semble clair, c'est que Simple Plan mourra avant de vieillir au point de cesser leurs spectacles. "On est là pour rester!" Pour l'instant, il faut les attraper au passage.
C'est à un train d'enfer qu'ils vivent la machine de leur succès depuis le début de leur tournée. Pris dans le carcan de l'autobus de tournée, le sommeil agité par les chemins imparfaits qui ne semblent relier que les salles de leurs spectacles, ou le regard gavé à chaque jour par des paysages qui se confondent, on pourrait croire qu'être toujours sur la route est lassant. Pas de repos possible, ni de véritable visiste de toutes ces terres plus ou moins exotiques qu'ils ont foulées. Chuck met un bémol: "C'est sûr qu'on n'a pas un mois à chaque endroit, mais on a un regard général plus développé à force de voyager. C'est une question de volonté. C'est important, même en quatre heures, de prendre le temps de visiter une ville."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Articles du Show de Trois-Rivière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Articles du Show de Trois-Rivière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes photos de Trois-Rivière et mes....plutôt mon achat!
» Nourriture pour chien Orijen
» Trois hommes devant une rivière
» Article sur le CES 2013 à Las Vegas (Consumer Electronics Show)
» Les articles de journaux sur le naufrage du TITANIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Simple Plan Fans ! :: .::Simple Plan::. :: Articles (Revues, journeaux...)-
Sauter vers: